Qu'est-ce que la permaculture ?

autonomie avr. 08, 2020

Quand est-elle née ? Quelles sont ses définitions ? Qui peut la pratiquer ?

La permaculture est un mode d’action évolutif inspiré de l’écologie naturelle (biomimétisme). Elle ambitionne une production agricole durable, économe en énergie et respectueuse de l’environnement, des êtres vivants et de leurs interactions. 🐝

Une date précise de la naissance de la permaculture ne peut être donnée, car de tous temps, des producteurs agricoles ont cherché à travailler en harmonie avec leur environnement.

Masanobu Fukuoka fut cependant l’un des principaux inspirateur de ces méthodes. Avec son livre La révolution d’un seul brin de paille publié en 1975, il révéla des méthodes de culture de riz et d’orge sans travail du sol ni désherbage.

L’origine du mot-valise “permaculture” provient quant à lui du travail de Bill Mollison et David Holmgren dans leur livre Permaculture One parut en 1978, créé par la contraction de l’expression anglaise “permanent agriculture”. Ce terme a ensuite été étendu à la “culture de la permanence”, définition encore sujette à polémique aujourd’hui.

D’après Bill Mollison, les trois piliers de la permaculture sont :

   🌿 Nourrir les Hommes - Nourrir le sol - Partager équitablement 🌿

Photo par www.zanda. photography sur Unsplash

Elle est accessible à tout le monde, particuliers comme professionnels, non-initiés ou jardinier de la première heure ! Pour se lancer il faudra toujours consacrer beaucoup de temps à l’observation de son jardin dans le but de limiter les interventions humaines. Rechercher des solutions pérennes, viser l’équilibre au sein de son environnement.

Il est nécessaire de comprendre le fonctionnement de son jardin avant d’intervenir. Observer les auxiliaires : les insectes et la petite faune ; et les “ravageurs” pour mieux travailler avec eux.

Il faut apprendre à laisser faire la nature, comprendre les comportements naturels de la faune et de la flore afin de savoir profiter au mieux de tous les avantages qu’elle nous apporte.

L’observation permettra de favoriser les interventions préventives et non curatives. En ayant pris connaissance des éventuelles faiblesses de ton écosystème, tu pourras par la suite anticiper les attaques de “ravageurs” et tendre le plus possible vers un équilibre naturel. 🐞

Cet article t'as plu ? Alors suis-moi sur les réseaux sociaux pour d'autres astuces, ici ou !

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.